Un sursaut de témérité

Hier soir, on s’est laissé porter par un sursaut de témérité.

Depuis que les sorties sont autorisées, je me demande sans arrêt « est-ce qu’on en fait trop ou pas assez ? » « Est-ce que nos choix sont dans la bonne mesure ? ». Dans le doute, nous sortons timidement, juste quand c’est nécessaire, rendez-vous impératifs ou pour se nourrir. Comme un remake contemporain de la famille préhistorique « les CROODS », film d’animation dans lequel je tiendrais le rôle du père super flippé qui voit le danger partout depuis que ses voisins ont disparu les uns après les autres... sauf que nous, on a toujours les nôtres, il me semble…

Pourtant, je sens qu’il faut qu’on se lance, alors on a choisi l’heure où tout le monde s’affale sur son canapé, pour grimper sur la montagne, enfin le terme « colline » serait plus adapté, et voir le jour s’endormir sur la vallée de la Dordogne depuis les ruines de Taillefer. Chacun de nous cinq a perçu un bout de retour à la normale, une grande bouffée de liberté.

Je me suis dit qu’il faut juste être patiente, que notre courage n’est pas mort, ce n’est peut-être pas encore le moment de le laisser éclater au grand jour, mais c’est frémissant...

Infos pratiques

Vous pouvez vous garer en bas, dans le village de Gintrac et suivre le sentier qui monte aux ruines (1,6km, et 150m de dénivelé). Pour les moins motivés, vous pouvez, depuis le village de Gintrac, suivre la direction du Gouffre de Padirac. Après 2km de montée, garez vous sur la droite : vous êtes à 10 minutes de marche du site et de son panorama